Project

Project #2622
Step by step one goes very far

Logged as guest


Go Back to Project List
#2622 : MicrocystOmics
Topics :
Organisms :
Group :
Name of Applicant : Claire Pancrace
Date of application : 04-11-2015
Unit : Collection of Cyanobacteria
Location : Biotop – 4th floor – room 07/08/09
Phone : 3747
@ Mail : claire.pancrace@pasteur.fr
@ PI-Mail : muriel.gugger@pasteur.fr

Project context and summary :

Les cyanobactéries sont des microorganismes qui prolifèrent dans de nombreux plans d’eau et perturbent leurs fonctionnements et leurs usages car elles sont capables de produire des toxines dangereuses pour la santé humaine et animale. Si la réglementation sanitaire est basée, pour l’instant, sur la surveillance d’une seule toxine, il est désormais connu que ces microorganismes sont capables d’en synthétiser un grand nombre qu’il conviendrait de mieux prendre en compte dans le futur. C’est pourquoi, dans le but de mieux connaître le potentiel toxique des cyanobactéries, ma thèse s’applique, par des études sur leur génome et par une approche de chimie, à caractériser les gènes impliqués dans la synthèse de ces métabolites ainsi que les métabolites produits par ces gènes, à déterminer sur des souches de culture et dans des échantillons naturels provenant de plans d’eau d’Ile de France quel est le potentiel de production de ces métabolites et à mieux comprendre les facteurs environnementaux qui favorisent cette production. Deux équipes de Paris (Pasteur et iEES) sont associées sur ce travail qui implique également des collaborations étrangères. S’il est désormais bien connu qu’une part importante du métabolisme des cyanobactéries qui sont des microorganismes photosynthétiques, est régulée en fonction des phases de lumière et d’obscurité, les connaissances disponibles sur la synthèse des métabolites secondaires sont en revanche beaucoup plus limitées. Ces métabolites ont pourtant un double intérêt puisque certains sont toxiques pour l’Homme alors que d’autres ont un intérêt pharmaceutique potentiel. Leur synthèse repose sur l’expression de clusters de gènes pouvant être de très grande taille (jusqu’à 100 kb par région).


Related team publications :
Humbert et al., 2013
Briand et al., 2015
Straub et al., 2009
Service Delivery
Project Manager : hugo.varet@pasteur.fr
Project Type : Medium
Status : Closed
Global Satisfaction for this application : Excellent (5/5)


Go Back to Project List